Que dit la loi sur la rémunération des apprentis

rémunération des apprentis

L'avantage pour un apprenti, c'est qu'il alterne son temps de travail dans la société qui l'a engagée et le centre de formation pour adultes.
Pour cela il reçoit un salaire prévu par son contrat qui correspond à un minimum interprofessionnel de croissance, le SMIC.

Quelquefois, selon certains accords avec son employeur, il est envisageable qu'il puisse percevoir une rémunération parfois supérieure au salaire minimum selon la convention collective appliquée.

Il faut rappeler que le traitement d'un apprenti n'est pas soumis aux charges sociales et salariales, ce qui fait que le montant de son salaire brut, est identique au net. Dans la limite de ses revenus n'excédant pas le salaire minimum, il ne paiera pas d'impôt sur le revenu.
Nous en venons aux traitements, pour la première année. Si l'intéressé a moins de 18 ans il percevra 364.38 euros soit 25 % du SMIC, qui lui est à 1457.52 euros. Ensuite de 18 à 20 ans la somme perçue sera de 597.58 euros, soit 41 % du SMIC, à 21 ans et plus il recevra 772.49 euros par mois.

Concernant la deuxième année d'apprentissage il recevra 539.28 euros soit 37 % du SMIC, de 18 à 20 ans 714.18 euros et à 21 ans et plus 889.09 euros. La troisième année le salaire sera de 53 % du SMIC, 772.49 euros, de 18 à 20 ans 65 % du SMIC soit 947.39 euros et 21 ans et plus 78 % du SMIC, soit une somme de 1136.87 euros.

Dans le secteur du bâtiment on trouve une certaine différence car les apprentis perçoivent 583.01 euros pour les moins de 18 ans. Il est indispensable de se rapprocher de la chambre des métiers, afin de connaître exactement et selon la profession choisie, le montant exact de sa future rémunération.
Dans le cas des contrats de professionnalisation, on trouve dans la formation initiale inférieure au bac pro, pour les 16-20 ans 55 % du SMIC, pour les 21-25 ans 70 % du SMIC, et pour les 26 ans et plus, 85 % du minimum conventionnel sans pour cela être inférieur au salaire minimum.
Concernant les contrats d'apprentissages, ils donnent exactement les mêmes droits aux apprentis qu'aux travailleurs, dans les conventions collectives et droit du travail

le salaire de l'apprenti comme tout à chacun subit aussi des majorations qui sont les suivantes:
S'il prépare un diplôme de niveau VI ou bien un titre, il se verra retirer de son salaire 10 %.
S'il s'agit d'un titre ou diplôme de niveau III, cette retenue sera de 20 %, ce qui correspond à 19 ans en niveau III en deuxième année, à 69 % du SMIC.
Dans le cas où l'apprenti renouvellerai son contrat avec son employeur, il percevrait également le même traitement.